Kelly’s Lough – a family hike with our name on it / Une rando famille à notre nom

Six Kellys firing the Kelly kettle by Kelly’s Lough – this hike in the Wicklow Mountains had our name written all over it!

Yet it was surprisingly hard work. We should have prepared better, planned longer and started earlier. It goes to show that our family adventures don’t always go to plan. Especially when there is no plan to begin with!


Six Kelly allumant la Kelly Kettle au bord de Kelly’s Lough – décidément, cette randonnée dans les monts de Wicklow nous était destinée !

Elle s’est pourtant avérée plutôt difficile. Nous aurions dû mieux la préparer et la commencer plus tôt. Comme quoi, nos plans ne se déroulent pas toujours sans accroc. Surtout quand il n’y a pas vraiment de plan !

For our first “proper” family adventure since the summer (I know, crazy, eh? But September was all about climate activism and sea swimming), Brian wished for a wild swim in a mountain lake.

Kelly’s Lough seemed like the right fit, located as it is in Glenmalure, one of our favourite spots in Wicklow. 

It was past 12.30pm when we set off across the valley floor and the Avonbeg River, towards the red-tin roofed cottage at the foot of the mighty Carrawaystick Waterfall. Sometimes hardly more than a trickle, sometimes a roaring torrent, the Glenmalure Waterfall, as it is also known, cascades all the way down from Kelly’s Lough.


Pour notre première “véritable” aventure familiale depuis l’été (incroyable, n’est-ce pas ? Il faut dire que septembre a été le mois de l’action climatique et des baignades en mer), Brian avait envie de se baigner dans un lac de montagne.

Kelly’s Lough semblait la destination idéale, puisqu’il est situé dans la vallée de Glenmalure, un de nos endroits préférés de Wicklow. 

Il était midi et demi bien tassé quand nous avons démarré, franchissant d’abord la rivière Avonbeg pour atteindre le cottage au toit rouge situé au pied de la superbe cascade de Carrawaystick. Parfois un filet d’eau à peine visible, parfois un torrent rugissant, la cascade de Glenmalure, comme elle se dénomme aussi, descend tout droit de Kelly’s Lough, où le ruisseau éponyme prend sa source.

Crossing the Avonbeg River /
Traversant la rivière Avonbeg.

The red tin-roofed cottage at the foot of the Glenmalure Waterfall housed a small flannel factory in the late 18th century /
Au pied de la cascade de Glenmalure, le cottage au toit rouge abritait une petite filature de lin à la fin du XVIIIe siècle.

The agreed access route and the zigzags start to the left of the cottage /
Le sentier d’accès et les zig-zags commencent sur la gauche du cottage.

The footbridge across the Carrawaystick Waterfall was built in 2007 by Mountain Meitheal volunteers /
Le pont de bois qui enjambe la cascade a été construit en 2007 par des bénévoles de l’association Mountain Meitheal.

Hiking up Zig 3 / Gravissant le troisième zig.

Catching our breath before tackling Zag 3 /
Reprenant haleine avant d’attaquer le troisième zag.

Like the waterfall, the zigzag track leading up the mountainside behind the cottage is a landmark of Glenmalure. 

The views over Wicklow’s longest glacial valley as we slowly made our way up the steep slope were simply breathtaking.

Pebbles started counting the zigs and the zags – there are 4 of each. By the end of Zig 3 the acorns unanimously agreed that they preferred the zags, probably because they’re shorter.

A testing family hike to Kelly’s Lough

If reaching the top of the zigzags felt somewhat less taxing than expected (walking to school and back everyday seems to have boosted our fitness), the going was about to get a whole lot tougher. 

With about one third of the distance to Kelly’s Lough covered, the zigzag track ends abruptly. Though an access route to the mountainous area beyond, leading all the way to Lugnaquilla, Wicklow’s county top, the trail all but disappears through sodden pastures and tall yellow grasses. We found ourselves plotting our way across soggy blanket bog and treacherous heathland.

Finding a large rock called Christy’s Chair provided some reassurance that we were indeed on the right track. So to speak. There were no signposts to be seen, only a faint trail through the grass that might as well be a deer track.


A l’instar de la cascade, le sentier en zig-zag qui monte à flanc de montagne derrière le cottage est un trait emblématique de Glenmalure. La vue imprenable sur la vallée glaciaire la plus longue de Wicklow qui se révèle au fil des lacets au-dessus est à couper le souffle.

Caillou s’évertuait à compter les zig-zags : il y en a quatre dans chaque sens. Arrivés au troisième zig, les graines de chêne décidèrent à l’unanimité qu’ils préféraient les zags, sans doute parce qu’ils sont plus courts.

Une randonnée éprouvante à Kelly’s Lough

Si de gravir les zig-zags nous parut moins pénible que prévu (le chemin de l’école, parcouru chaque jour à pied depuis plus d’un mois, y est sans doute pour quelque chose), la randonnée était sur le point de tester notre endurance.

A la cîme des lacets, le sentier s’arrête soudain, alors que nous n’étions même pas à mi-chemin – loin s’en fallait. Bien que ce soit un des points d’accès aux monts de Wicklow, dont Lugnaquilla, le point culminant du comté, le chemin disparaît dans des pâturages spongieux et des mottes de terre gorgée d’eau. Il nous fallut improviser un itinéraire à travers la tourbe détrempée et la lande hérissée d’herbe jaune paille.

La petite plaque métallique sur le rocher baptisé Christy’s Chair nous rassura un tant soit peu : au moins, nous avançions dans la bonne direction. Tant bien que mal. En l’absence de tout balisage, le sentier se réduisait à une vague trace dans l’herbe qui pouvait tout aussi bien être celle de chevreuils.

At Christy’s Chair / Un rocher baptisé Christy’s Chair.

“En mémoire de Christy Reid. Il s’arrêta jadis à ce rocher pour se reposer, en route pour Kelly’s Lough. Il aimait ces montagnes et transmit cet amour à ses enfants et petits-enfants.”

It was about 3pm when we stopped for our obligatory bowl of instant noodles. Brian and the acorns quickly fired the Kelly kettle (affiliate link) among rocks on a patch of less wet ground.

By our rough estimate, Kelly’s Lough was still at least 30 minutes away. There was no time to hang about and savour the moment.


Il était 15 heures environ quand nous nous sommes arrêtés pour déguster notre traditionnel bol de nouilles instantanées. Brian et les graines de chêne allumèrent rapidement la bouilloire Kelly Kettle (lien partenaire), dans un cercle de rochers où le sol paraissait légèrement moins mouillé.

D’après notre estimation, Kelly’s Lough était encore à 30 minutes de marche. Pas le temps de prendre notre temps et de savourer le moment.

Firing the Kelly kettle is serious family business / L’allumage de la Kelly Kettle est une affaire de famille.

It did indeed take another half hour to finally reach Kelly’s Lough. By then clouds had started rolling in and louder complaints were coming in. With the lake still nowhere to be seen, Pebbles, Squirrel and Mermaid were feeling the strain. Even Jedi, who was striding ahead, sounded disheartened when he scrambled to the top of a ridge, only to find another one behind.


Il nous fallut bien une demi-heure pour arriver enfin à Kelly’s Lough. Entretemps, le ciel s’était couvert et les plaintes des graines de chêne s’étaient intensifiées. Le lac semblait rester hors d’atteinte, et Caillou, Ecureuil et Sirène accusaient le coup. Même Jedi, qui filait toujours en tête, se sentit découragé quand, après avoir crapahuté au sommet d’un talus, il annonça d’une voix morne qu’il y en avait un autre derrière – toujours pas de lac.

After more trekking through boulders, heather and bog, at last Kelly’s Lough appeared – a dark grey secret under the overcast sky. Nearer the shore, its calm waters still looked blue where the clouds hadn’t reached yet.

Without ready-to-eat picnic supplies, there was no choice but to fire the Kelly kettle again, this time with lake water to make hot drinks, followed by fried sausages for hot dogs. Six Kellys firing the Kelly kettle by Kelly’s Lough – we had done it!

The prospect of a wild swim in Kelly’s Lough evaporated. The clock was ticking fast and we still had to make it back to the car before dusk.


Encore quelques dizaines de mètres à travers rochers, bruyères et tourbière, et Kelly’s Lough apparut enfin – un secret gris foncé sous le ciel couvert. Plus près du rivage, ses eaux calmes restaient bleues là où les nuages n’étaient pas arrivés.

Sans pique-nique tiré du sac, il fallut rallumer la Kelly Kettle, cette fois remplie d’eau du lac pour préparer des boissons chaudes, suivies par des saucisses pour faire des hot dogs. Six Kelly allumant la Kelly Kettle au bord de Kelly’s Lough – nous avions réussi !

La promesse d’une baignade sauvage s’évanouit bientôt. L’heure tournait et nous devions encore redescendre à la voiture avant la tombée de la nuit.

Kelly’s Lough

One Kelly and the Kelly kettle by Kelly’s Lough / Un Kelly et la Kelly Kettle au bord de Kelly’s Lough.

Frying sausages on the Kelly kettle’s fire bowl and Hobo camp stove /
Saucisses cuites sur le réchaud Hobo de la Kelly Kettle.

Gathering wood for the fire / Collecte de bois pour le feu.

Washing Brian’s knife in the lake / Lavage du couteau Opinel de Brian dans l’eau du lac.

As is often the case when hiking with kids, the way back down was quicker and better humoured than the ascent. The navigation was no easier though. While the acorns gleefully rolled around in the tall grass, we nearly missed the stile that would take us to the top of the zigzags again.

As we made our way down the zigzag track, the sunset lit up the clouds in a soft rosy glow, before dusk streaked the sky in pink and purple hues.


Comme c’est souvent le cas lors de randonnées en famille, la descente fut plus rapide et plus joyeuse que la montée. L’orientation ne s’avéra guère plus facile. Comme les graines de chêne se roulaient gaiement dans l’herbe et les joncs, nous avons failli rater l’échalier qui devait nous ramener au départ du sentier en zig-zag.

Comme nous descendions les lacets, le soleil couchant illumina les nuages de rose orangé, avant que le crépuscule ne raye de rose et violet le ciel bleu nuit.

Walking down the zigzags at dusk / Descendant les zig-zags à la tombée de la nuit.

It was 7pm when we arrived back at the car, legs hurting and stomachs rumbling, and our lesson learned. We’ll plan and prepare better next time. This family hike to Kelly’s Lough was no walk in the park, but it still was a day with our name on it!


Il était 19 heures à notre retour à la voiture – jambes lourdes, estomacs vides, leçon comprise. La prochaine fois, nous ne nous laisserons pas surprendre. Et même si cette rando en famille à Kelly’s Lough s’est avérée plus éprouvante que prévu, ce fut quand même une journée à notre nom !

Related / Similaire  7 tips for hiking with kids / 7 conseils pour la randonnée en famille

Getting there

Glenmalure is as remote as it gets in the Wicklow Mountains. 

Starting from Market Square in Rathdrum, Co Wicklow, take Brewery Lane towards Greenan and Glenmalure. Continue straight for 3km, then turn right at the junction onto Riverside. After 6km, you will arrive at the Glenmalure Lodge. Keep going straight through the junction for 2km on the Glen Road, and park on the wayside across the road from the red tin-roofed cottage. There is a wooden signpost for the zigzags.

This zigzag track is said to have been built by John Parnell, father of Charles Parnell of Avondale, as a grouse shooting access. It is now an Agreed Access Route in private ownership to access Lugnaquilla and the higher peaks.
No dogs allowed.


S’y rendre

Glenmalure est une des vallées les plus reculées des monts de Wicklow. 

Au départ de Market Square à Rathdrum, Co Wicklow, prenez Brewery Lane en direction de Greenan et Glenmalure. Continuez tout droit pendant 3 km, puis prenez à droite au carrefour sur Riverside. Au bout de 6 km, vous arriverez à Glenmalure Lodge. Au carrefour, prenez tout droit sur Glen Road pendant 2 km et stationnez en bord de route en face du cottage au toit rouge. Une pancarte en bois indique le départ du sentier. 

Le sentier en zig-zags aurait été aménagé par John Parnell, père de Charles Parnell de Avondale, une des figures emblématiques de l’indépendance irlandaise, pour aller chasser la perdrix. C’est désormais un accès autorisé qui traverse une propriété privée, pour monter à Lugnaquilla et aux sommets voisins.
Chiens interdits.

Disclosure: This post contains some affiliate links. Should you choose to make a purchase after clicking on one of them, I may receive a small commission and your purchase will help support this site.


Avertissement : Cet article contient des liens partenaires. Si vous décidez d’effectuer un achat après avoir cliqué sur l’un d’eux, je recevrai une commission qui contribuera à soutenir ce site.

 

 

 

 

One Response to “Kelly’s Lough – a family hike with our name on it / Une rando famille à notre nom

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.