Birthday adventure, undampened / Aventure d’anniversaire à peine refroidie

Today, Brian took us on a birthday adventure in the Wicklow Mountains. The plan was to hike to remote Lough Firrib for a birthday lake swim.

But the mountains were definitely not the place to be today. We left a sunny and breezy Greystones at 10.30am and watched the temperature slowly drop as we made our way to the Wicklow Gap. The car gauge displayed a measly 6°C at the start of our hike.

A misty birthday adventure

“Why did you have to pick the coldest place for your birthday adventure?” Squirrel asked as he put on every layer he had and pulled on his hood. I was already wearing my bauble hat, which I’d only brought to put on after our planned lake swim.

The wind only grew stronger and the fog thicker from there. Starting from the roadside carpark in the Wicklow Gap, we walked up the tarmacked road between Lough Nahanagan (Irish: Loch na hOnchon, meaning “Lake of the Water Monster”), below us, and the man-made reservoir at the top of Turlough Hill, site of Ireland’s only pumped-storage hydropower station.


Aujourd’hui, Brian nous a emmené dans les monts de Wicklow pour une aventure d’anniversaire. L’idée était de rallier Lough Firrib pour se baigner dans ce lac de montagne loin de tout.

Seulement voilà : les montagnes n’étaient pas d’humeur accueillante aujourd’hui. Ayant quitté Greystones sous le soleil à 10h30, nous avons la température chuter peu à peu comme nous approchions du Wicklow Gap. A notre arrivée sur le parking, le thermomètre de la voiture affichait 6 petits degrés.

Des conditions difficiles

“Pourquoi avez-vous choisi le coin le plus froid pour cette rando ?” questionna Ecureuil en enfilant toutes les épaisseurs dont il disposait. J’avais déjà mis mon bonnet en laine, que j’avais prévu de porter après la baignade seulement.

De là, le vent continua de forcir et le brouillard de s’épaissir. Au départ du parking aménagé du Wicklow Gap, nous avons gravi la route goudronnée qui relie Lough Nahanagan en contrebas et le réservoir artificiel situé près du sommet de Turlough Hill. Car cette colline renferme la seule centrale hydroélectrique à pompage-turbinage d’Irlande.

About halfway to Lough Firrib and with visibility decreasing by the minute, we called it a day. We did find what looked like a lake, with cliffs enclosing its far end. But there was no water in it, only soggy mosses and drenched deer grass.


A mi-chemin et avec une visibilité qui diminuait à la minute, nous avons décidé d’abandonner la randonnée. Dans la brume épaisse, nous avons trouvé une cuvette qui ressemblait à un lac, fermé sur un côté par des falaises. S’il n’y avait pas d’eau, les mousses spongieuses, l’herbe rase et les joncs regorgeaient d’eau.

Sheltering near the rocks right below the summit of Turlough Hill, we managed, after 3 unsuccessful attempts, to fire the Kelly kettle for some well-deserved noodles. Plus coffee and some birthday cake of course!


A l’abri près des rochers sous le sommet de Turlough Hill, nous avons réussi, après trois tentatives infructueuses, à allumer la bouilloire pour préparer des nouilles instantanées bien méritées. Et puis du café et du gâteau d’anniversaire, bien sûr !

Living with intention

The weather may have thwarted our plans for Brian’s birthday adventure, but it was hugely enjoyable nonetheless. It felt beyond good to be outdoors with the acorns once again.

Last Sunday, we had a family meeting about our weekends. Outside school time, screens have unfortunately become the default for the acorns – one of the exasperating consequences of lockdown and of spending so much time at home among ourselves. To the point where the mere suggestion of an outing would bring about a barrage of angry protestations. 

During the family meeting, we took it in turns to explain what a good weekend looks like for each one of us. Because

Kids don’t remember their best day of television.

The outcome was that we’re going to decide on Thurday evening what to do at the weekend. So our weekends become less random and more intentional, with everyone’s input.

If you want to live with intention, you must plan. You need to engage your pre-frontal cortex. Intention requires planning and foresight. Intention happens ahead of time—it’s what creates a plan—and a plan is what ensures things are carried out.

Kara Lowentheil, J.D. – Unf*ck Your Brain

This new mindset worked beautifully for Brian’s birthday adventure. The acorns baked a raspberry & coconut cake for the hike, they helped gather the gear and share the load between backpacks, and, most important of all, they didn’t drag their heels.

There was no moaning, whining or wimpering to be heard, and no raised voices on our part. We came back home refreshed and grateful, and ready to celebrate Brian’s birthday.

Happy birthday, Brian! Long may the adventures continue!


Vivre intentionnellement

Malgré la météo défavorable, cette aventure d’anniversaire s’est avérée plus revigorante que déprimante. D’être ensemble en pleine nature nous a fait un bien fou !

Dimanche dernier, nous avons tenu une réunion de famille pour parler de nos weekends. Car, quand les graines de chêne ne sont pas à l’école, les écrans sont devenus leur option par défaut – une des conséquences les plus exaspérantes du confinement. Au point que la moindre suggestion d’une sortie en nature était accueillie par un barrage de protestations véhémentes.

Pendant cette réunion de famille, nous avons tour à tour expliqué ce qu’était le weekend idéal pour chacun de nous. 

Les enfants ne retiennent pas leur meilleur jour de télévision.

Désormais, nous déciderons le jeudi soir ce que nous allons faire pendant le weekend. Afin de prendre en compte les désirs de chacun et de vivre nos weekends de façon plus intentionnelle.

Car pour vivre intentionnellement, il faut d’abord prendre conscience de nos besoins et désirs, puis prévoir comment les réaliser. 

Cette nouvelle façon de voir a porté ses fruits lors de l’aventure d’anniversaire de Brian. Les graines de chêne ont préparé un gâteau pour la randonnée, aidé à rassembler le matériel et remplir les sacs à dos, et surtout, ils n’ont pas traîné les pieds.

Aucun bougonnement, râlement ou soupir de mauvaise humeur. Ensemble, nous avons passé un moment excellent en pleine nature. Victoire !

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.